Soif

(c)JMCoubart

Création 2015

Tout public à partir de 13 ans
Durée 50 minutes

Texte de présentation :

L’HISTOIRE
Sur scène :
La nuit, un banc public et une femme seule, elle déroule le fil de sa vie et danse. Hellen Miller revient en arrière, dans le passé qu’elle n’a jamais révélé à personne. La nuit, elle a le droit de ne pas être vivante, le droit  de ne pas faire semblant. La nuit, Hellen rejoint les autres… »elles », celles qui n’ont pas survécu pour pouvoir dire et tout raconter, pour sauver le monde avec des mots. Mais Hellen a survécu, elle est revenue de « la bas » et n’a rien dit…peut être cette nuit..
Le théâtre se mêle à la danse pour faire corps alors qu’il s’agit ici de l’impossibilité de parler.
Le texte est porté avec flamboyance par Carmela Acuyo et c’est par sa danse qu’elle exprime situation et émotion du personnage. Rien n’est donné de soi, tout est apporté avec subtilité et grâce, sans pathos mais avec une intense émotion. Soif, est un spectacle, délicat et d’une réelle beauté littéraire.

NOTE D’INTENTION
Ma danse est abordée dans cette création comme la voie d’expression des sentiments. L’émotion est le moteur de ma recherche corporelle. C’est à travers la danse que nous découvrons le vécu et les émotions d’Helen, son état intérieur. Pour autant les textes inspirés par les témoignages des survivantes des camps de concentration, sont le véhicule de l’histoire. Les mots deviennent une partition dans laquelle le mouvement s’imbrique pour créer un seul mode d’expression. Cette fusion me permet d’investir autrement le corps par la parole et de faire naître l’émotion. Les propositions chorégraphiques contrastées permettent alors de faire évoluer le personnage vers une libération.
J’ai construit ce spectacle au thème douloureux, avec la même pudeur et la même frilosité que l’on se dévoile. Sous les regards, j’ouvre des petits tiroirs poussiéreux, je donne des clés et des bribes de réponses, car un secret se dit tout bas… Au début on le contourne, puis on commence à le démêler et il n’y a plus de retour en arrière possible…

 

 

 

Direction artistique
Carmela Acuyo
Danseuse / Interprète
Carmela Acuyo
Mise en Scène
Mariya Bogdanova-Aneva
Regard chorégraphique
Philippe Ducou
Compositeur

Vincent ferrand
Création lumière / régie générale
Patrick Cunha
Co-productions
La Diagonale Languedoc-Roussillon, Les Elvis Platinés, Le Rudeboy Crew, Le Cratère – Scène nationale d’Alès, Communauté de Communes du Lodévois et Larzac, Hameka
Avec les soutiens de
La Petite Pierre ; Le Centre Culturel de Ramonville, la DRAC Midi-Pyrénées, la SPEDIDAM